AMP, que penser de la solution d’accélération du web sur mobile by Google ?

De nombreux clients e-commerce AMT Solutions nous sollicitent à propos de AMP, la solution d’accélération mobile by Google. Voici de quoi y voir plus clair … j’espère 🙂

 AMP, c’est quoi ?

AMP (Accelerated Mobile Pages Project) est un outil Google destiné à booster l’affichage des pages d’un site sur les supports mobiles. Selon Google, AMP permet « un affichage quatre fois plus rapide sur le mobile en utilisant dix fois moins de data ».

Il s’agit d’une réponse du géant de Mountain View à la lenteur des sites sur mobile, due à la fois à la qualité variable du réseau à travers le monde, mais aussi à la lourdeur des pages qui s’affichent sur ces supports.

Ce dernier point mérite d’être souligné. Les pubs font partie de l’alourdissement des pages. Les utilisateurs font donc appel à des AdBlockers pour en accélérer l’affichage.

Logique que Google propose une solution aux éditeurs de sites pour réduire la taille de leur page. Les utilisateurs sentant moins la lourdeur de ces dernières, ils auront peut-être moins besoin d’AdBlockers… Quand on connait le modèle économique de Google, ça a du sens.

Tout le monde s’y retrouverait, éditeurs de sites, utilisateurs et … Google (faut pas charrier non plus).

Quelle différence avec le Responsive Design?

 La question que l’on peut légitimement se poser est la différence entre AMP et le responsive design? . En effet, a l’instar du responsive design, AMP utilise les mêmes technos d’agencement de blocs pour la base d’une page mobile : CSS, HTML et Javascript.

Le framework AMP est ainsi axé sur la rapidité et sur les supports mobiles, son nom porte cet ADN.

Le responsive design est une solution en revanche plus flexible, ne s’appliquant pas seulement aux supports mobiles. En effet, le contenu s’ajuste selon la taille de l’écran, et ce quelque soit sa nature.
La mise en place de AMP est rapide et se greffe facilement à un site existant. Le RWD (Responsive Web Design) nécessite plus de changement, tant au niveau technique qu’ergonomique. La conception doit en effet être pensée responsive le plus amont possible. Ceci est bien résumé dans cet article (http://www.info-ecommerce.fr/9391/ecommerce-mobile-les-conseils-des-experts-conception-acquisition-conversion) des amis d’Infos Ecommerce.
Pour résumer, le RWD est certes plus flexible, mais plus délicat à mettre en place que le framework AMP : AMP peut se « greffer »avec un site Web existant, RWD remplacerait plus aisément un site Web en cours et non compatible mobile (pour caricaturer. Il est en effet possible de « responsiver » une charte existante)

De plus, qui dit responsive design ne dit pas forcément rapide, beaucoup de sites offrent une navigation multi-supports et conviviale en responsive design, tout en demeurant très lourds. AMP capitalisera la-dessus pour faire son trou sur le marché

En ce sens, AMP se veut une définition par Google de ce qu’un site rapide doit-être sur mobile.

 

AMP, c’est pour qui ?

AMP se montre clairement une solution efficace pour les sites de gestion de contenus : presse, blogs,pages statiques institutionnel

En revanche, AMP ne sera pas la solution adéquate pour les sites web reposant sur des formulaires et autres fonctionnalités avancées en Javascript. AMP n’est donc pas la bonne solution pour accélérer les sites marchands sur mobile. E-commerçants, passez votre chemin… pour l’instant. Nul doute que Google se penche très sérieusement sur la question.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Reply