Interview de Eric Combalbert, Directeur Général de l’ESCEN 7

Eric Combalbert, fondateur de l'ESCENJ’ai le plaisir de vous présenter une interview d’Éric Combalbert, fondateur de l’ESCEN (École Supérieure de Commerce et d’Économie Numérique), première école en France spécialisée en E-Business. Ce projet (qui est bien plus que ça maintenant!) répond à une réelle demande. J’ai naturellement voulu en savoir plus…

Voici donc ce sympathique entretien avec Éric, qui vous permettra de (mieux) connaitre l’ESCEN, sa genèse, ses ambitions et son fondateur!

 

Salut Eric peux-tu te présenter en quelques mots?

Je suis l’ancien directeur de l’Ecole de Commerce Européenne (ECE) du groupe INSEEC et j’ai lancé Sup de Pub à Bordeaux il y a 3 ans. J’ai un passé de chef d’entreprise et de dirigeant. Je suis arrivé dans l’enseignement sup il y a 6 ans.

 

Qu’est ce qui t’as amené à l’enseignement?

J’avais déjà eu l’occasion d’intervenir dans différentes écoles avec beaucoup de plaisir (notamment à l’ESCE Pau), puis j’ai donné quelques cours en Master à L’INSEEC. De fil en aiguille, je me suis retrouvé directeur de l’ECE lors de la création du poste. L’enseignement est une activité qui est porteuse de sens car on a la sensation quotidienne de « servir »!

L’idée de créer une école spécialisée dans le e-commerce est venue de toi? dans quel contexte?

Le projet remonte à novembre 2009. L’ebusiness est un sujet qui me plait à la base. J’ai eu l’occasion de le pratiquer dans mes fonctions antérieures, et le constat est qu’au final, il n’y avait pas de formation spécialisée dans le secteur. C’est ce qui a été le déclencheur. Mon objectif était de démontrer que l’e-business n’est pas systématiquement à corréler avec l’informatique au sens technique du terme…

Je suis donc parti sur l’idée d’un projet pédagogique qui met les sujets du marketing au centre, et qui adjoint les aspects techniques en périphérie. Pour nous assurer de sa viabilité, nous avons réalisé une étude auprès de quelques poids lourds comme Cdiscount, Rue du Commerce, Pixmania, AuFeminin… le résultat était un fort besoin de compétences dans le domaine du marketing!

Eric Combalbert, directeur de l'ESCEN

Peux-tu nous présenter l’ESCEN en quelques mots?

L’ESCEN est un établissement privé qui propose 3 diplômes en 5 ans. Un 1er cycle qui comprend BTS MUC, CI,COM auxquels on adjoint systématiquement un tronc commun en commerce en ligne de 140h.

Le 2eme cycle est un Bachelor pour lequel une partie des études a lieu dans la Silicon Valley. Nos enseignements, à partir du Bachelor sont tous exclusivement orientés vers le marketing, la communication et le management des activités WEB.

Enfin,  Le 3 eme cycle est structuré de manière identique à un cursus américain: il existe des admissions parallèles en 3eme et 4eme  année. Les étudiants de 4eme et 5eme année ont eux aussi 3 mois de cours sur place (ndlr : la Silicon Valley).

 

Comment se passe le processus d’admission à l’ESCEN  ?

On accède à l’école après le Bac, et cette admission principale est sur épreuves. Elles comprennent un QCM d’anglais, de logique et de culture G, le tout suivi d’un entretien d’admission avec un jury de deux personnes.

 

Quels types de profils cherche tu à attirer à l’ESCEN?

Tous les bacs ES, S, L et STG!  les L sont relancés avec ces nouveaux métiers qui remettent la chose écrite au centre des compétences recherchées.

 

Est-ce que l’ESCEN propose de la formation continue?

La formation continue est en train d’être structurée, cela fait partie des projets de développement.

 

Hormis sa spécialisation (qui est le plus gros avantage de ta formation par essence), quel est le meilleur atout de ton école pour attirer les étudiants?

J’ai voulu une formation pragmatique et professionalisante. A ce titre, j’ai l’obsession que les programmes puissent coller avec les attentes des entreprises.  Le fait de proposer une partie du cursus à la  Silicon Valley est un bon exemple: c’est un élément à la fois culturel et un véritable vivier de compétences.

Les choses évoluent tellement vites que les étudiants doivent apprendre avant tout l’adaptabilité. Au delà des connaissances et techniques maitrisées, ils doivent pouvoir détecter les évolutions, s’adapter aux nouveaux sujets émergeants. La meilleure preuve aujourd’hui est alors que l’école lance sa première promotion, j’ai déjà presque trois plus de stages que de d’étudiants attendus !

 

Pas mal! des stages pendant le cursus donc. Quid de l’apprentissage?

Pour l’instant l’alternance sera disponible à partir de la 3eme année. L’organisation des semaines sera: Lundi mardi mercredi en entreprise et fin de semaine (samedi compris) en cours.

 

Quels sont tes objectifs pour cette première promotion de l’ESCEN?

J’espère pouvoir créer 3 classes de 30 pour la 1ere année et de constituer un corps professoral efficient en ebusiness…(pas le plus simple). Je souhaite également développer un réseau de relations entreprises. Bref, les 3 points essentiels classiques 😉

 

Sur quelles bases as-tu mis en place ton équipe d’enseignants?

Pour la partie BTS je ne prends que des profs expérimentés. En ce qui concerne pour le tronc commun en ebusiness, c’est sur expérience avérée!

 

Quel est ton plan pour vous faire connaitre, pour promouvoir l’ESCEN?

Pour ce qui est de la mise en avant de l’école et de sa communication je crois qu’elles se situent principalement dans le test a posteriori du « produit » lors des rencontres grand public, les premiers salons par exemple.

Nous faisons donc pas mal de hors média donc principalement avec les salons, les JPO (ndlr: Journées Portes Ouvertes), les tremplins des métiers etc.. Le but est d’avoir un impact direct sur le grand public, avec un retour sur investissement non négligeable ou du moins, des répercussions quantifiables. Nous faisons actuellement une campagne de 8 semaines sur Virgin Radio!

Les relations presse sont aussi une bonne part de notre communication: les blogs surtout !! ^^ Je pense véritablement que les premiers ambassadeurs et relais d’opinions d’un établissement aussi innovant, se situent au coeur de la problématique numérique : sur la toile. Nous tentons de prioriser les relations blogs pour associer les personnes qui maîtrise l’économie numérique quotidiennement.

 

Très judicieux… 😉 Eric, je te remercie de m’avoir accordé un peu de ton temps pour nous présenter l’ESCEN. Bon courage à toi et à toute l’équipe!

merci. A bientôt!

 

Pour plus d’informations, rendez vous sur le site de l’ESCEN

Pour les admissions, c’est par ici!

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

7 thoughts on “Interview de Eric Combalbert, Directeur Général de l’ESCEN

  1. Reply Deniss Mar 16,2011 15 h 29 min

    Interview intéressante, dommage que les frais de scolarité n’aient pas été abordés. Ca reste qu’en même un point important pour un étudiant.

    Sinon l’idée est simplement lumineuse et elle répond aussi bien au marché qu’à ce qu’un étudiant/ une entreprise attend d’une école, un parcours « pragmatique et professionnalisant ».

    J’espère qu’elle deviendra la référence dans le domaine du e-business et que vous garderez une longueur d’avance par rapport aux écoles de commerce traditionnelle qui commencent à proposer des spécialisations « e-commerce ».

  2. Reply Audran Mar 16,2011 20 h 10 min

    Merci pour la remarque!
    Concernant les frais de scolarité, ils ne faisaient pas partie de l’objectif premier de cette interview, à savoir susciter l’intérêt pour l’ESCEN en la présentant via son directeur Eric Combalbert. Si tu es intéresse par les frais de scolarité, c’est que mon but est atteint 😉
    Tu as raison, les frais de scolarité sont néanmoins importants pour les étudiants. Pour infos, ils sont présents ici: tarifs ESCEN
    J’espère tout comme toi que cette école deviendra une référence. Plus, je le pense.

    @+ Audran

  3. Reply Julien Mar 18,2011 1 h 40 min

    Je souligne toute de même au passage aux futurs étudiants qui iront postuler à l’ESCEN que cette école n’est pour le moment pas reconnue par l’Etat et qu’il faudra un peu de temps pour accéder à une quelconque accréditation.

    Attention également au discours commercial de son directeur, auparavant en poste à l’ECE Bordeaux ou il n’a pas réellement su imposer une synérgie.

    Méthodes d’admission en tout point conforme à l’ECE, site internet assez peu fourni au final, et cursus de 4 et de 5èmes années copiés sur celui des masters INSEEC (notamment celui en e-business et web community manager), bref c’est une belle communication mais derrière ça vaut quoi ?

  4. Reply Audran Mar 18,2011 19 h 17 min

    Julien,

    Merci pour ce commentaire.
    Tes arguments sur l’accréditation de l’ESCEN et tes interrogations autour de l’admission ont du sens. Je vais laisser le soin à Éric de te répondre s’il le désire.

    J’attire juste ton attention sur le jugement personnel que tu émets:

    « Attention également au discours commercial de son directeur, auparavant en poste à l’ECE Bordeaux ou il n’a pas réellement su imposer une synergie.. »

    Tes dires ne représentent pas une vérité, mais ton appréciation d’une situation très spécifique.

    @+, Audran

  5. Reply Julien Mar 19,2011 13 h 12 min

    Bonjour,

    il est vrai que j’ai émis un jugement croisé de deux situations dans une optique très subjective, erreur de ma part.

    En espérant que cette école apporte sa touche au paysage education sup’ à Bordeaux, et que les étudiants émettent de bons retours.

    Cordialement, Julien.

  6. Reply Marie Avr 7,2011 14 h 41 min

    Ancienne étudiante de l’ECE, je ne suis pas du tout d’accord avec Julien car le Directeur a su imposer largement synérgie, énergie et proximité auprès de ses étudiants qui lui sont restés pour la plupart très reconnaissants.

  7. Reply Jean-Bernard Oct 5,2011 11 h 49 min

    J’ai été professeur à l’ECE, sous la direction d’Eric Combalbert, durant plusieurs années.
    Très surpris de remarques un peu désobligeantes.
    En effet, je peux témoigner, qu’au contraire Eric Combalbert a été pour ma part un excellent Directeur à l’ECE, alliant avec grande compétence l’équilibre entre les différents objectifs d’un bon manager : développement de l’entreprise, relations humaines, respect des idées, gestion des conflits, compétences techniques,relations extérieures,animation, présence et soutien des étudiants et des intervenants…
    Je lui souhaite, ainsi qu’à ses collaborateurs un grand succès dans son projet.
    J’estime qu’il a été un des meilleurs Directeurs que j’ai jamais connu dans l’Enseignement Supérieur, et je lui en suis très reconnaissant .
    Ses compétences, sa volonté et ses grandes qualités humaines génèrent au contraire une grande synergie, garantes de son futur succès.

Leave a Reply

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.